Vers l’ouverture des échanges commerciaux avec l’Iran

Colloque organisé en partenariat
par le Cercle Iran Économie et le Groupe sénatorial d’amitié France – Iran

Vendredi 23 mai 2014 – 15 h 00
Palais du Luxembourg, Salle Clemenceau
15 rue de Vaugirard, Paris 6ème

Sous le parrainage conjoint de
Aymeri de Montesquiou, Président du groupe d’amitié France-Iran
Philippe Marini, Président de la commission des finances, vice-président du groupe d’amitié

Débats animés par Georges Malbrunot, journaliste

L’Iran est soumis à un embargo économique sans égal. Les négociations en cours pour résoudre la crise du nucléaire ont pour la première fois de réelles chances d’aboutir, toutes les parties ayant besoin d’un accord. Avec l’élection consensuelle du président Hassan Rouhani en juin 2013, la situation politique a évolué et la communauté internationale voit l’Iran comme un acteur à même d’agir sur la stabilité de la région, pouvant intégrer la mondialisation grâce à son fort potentiel économique, culturel et social.

Un point de non-retour est-il aujourd’hui atteint ? Si la diplomatie est en passe de restaurer les conditions politiques et juridiques du retour de l’Iran dans la communauté internationale, ce sont avant tout les entreprises qui disposent des moyens, du savoir-faire et de l’ambition nécessaires pour concrétiser cette ouverture durable, dans l’intérêt de tous.

La tâche est immense et difficile. Pour réussir, il est indispensable et urgent de reconstruire un tissu de relations personnelles, économiques, juridiques et culturelles respectueux des réalités d’aujourd’hui. Les entreprises françaises ont été les premières à s’engager sur cette voie, mais les obstacles restent nombreux et la concurrence internationale réagit.

Ce colloque, organisé en partenariat entre le groupe sénatorial d’amitié France-Iran et le Cercle Iran Économie, contribuera à une meilleure connaissance de ce pays, mettant l’accent sur le rôle des opérateurs économiques à travers l’intervention de spécialistes et le témoignage vécu de responsables d’entreprises.

Ouverture des travaux

15h00 Nigel Coulthard, Président du Cercle Iran Economie
Aymeri de Montesquiou, Président du groupe d’amitié France-Iran

Analyse contextuelle

15h30 Sir Richard Dalton, The Royal Institute of International Affairs (Chatham House), ancien ambassadeur britannique à Téhéran
État des négociations entre l’Iran et le groupe « 5+1 » et perspectives d’amélioration des échanges commerciaux
15h45 Thierry Coville, Économiste spécialiste de l’Iran
L’économie iranienne : quel impact de la nouvelle présidence Rohani ?
16h00 Michel Makinsky, Chercheur associé à l’IPSE, directeur général d’Ageromys International
Le cadre juridique et réglementaire de l’investissement étranger en Iran et perspectives
16h15 Échanges avec la salle, puis pause

Témoignages sectoriels

16h45 Pierre Olinger, Délégué Pays du Moyen-Orient, Exploration et Production, Total
Quelles évolutions pour le secteur pétrolier ?
17h00 Patrick Blain, Président du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA)
Comment appréhender le secteur automobile en 2014 ?
17h15 Florian de Saint Vincent, Chargé de développement Proche et Moyen Orient, ADEPTA
L’attractivité du secteur agroalimentaire
17h30 Jérôme Duprez, PDG deMoret Industries
Une ETI industrielle : défis et opportunités
17h45 Echanges avec la salle
18h00 Poursuite des échanges autour d’un verre de l’amitié (Salle René Coty)

Le Cercle Iran Économie (association 1901) a été créé au début de l’année 2013 à l’initiative d’universitaires, d’entrepreneurs et d’étudiants ayant en commun la passion de l’Iran et la connaissance du Persan. Il a pour but de comprendre l’Iran à travers un prisme essentiellement économique. Il s’interroge ‐à travers l’approche d’un pays ordinaire et en observant exclusivement les facteurs économiques‐ sur un acteur jusqu’à présent trop ignoré : l’entreprise.

Le Cercle Iran Économie est un lieu d’échanges et de confrontations d’idées autour de l’économie, de l’entreprise et de l’Iran. Il a organisé une première conférence, en avril 2013, sur « la situation économique en Iran et la vie continue ? » (en écho au film du célèbre metteur en scène Abbas Kiarostami), puis une conférence, en novembre 2013, sur « la levée prochaine des sanctions », confrontant des points de vue français et américain.

Le groupe d’amitié France-Iran a été créé au Sénat en 1975. Comme tous les groupes de ce type, il se propose de promouvoir des liens bilatéraux d’amitié et de compréhension mutuelles entre les parlementaires des deux pays, tout en favorisant des échanges concrets dans des domaines très divers : coopération économique, dialogue culturel, rencontres de responsables, etc. Les groupes du Sénat s’efforcent aussi de valoriser la coopération décentralisée et le bicamérisme au service de la démocratie.

Actuellement présidé par Aymeri de Montesquiou, sénateur du Gers, le groupe France-Iran, tributaire des tensions diplomatiques, a centré ses activités depuis quelques années sur des rencontres informelles ou des colloques favorisant une meilleure connaissance du dossier iranien, comme la conférence du 10 avril 2012 sur « l’Iran et ses grands partenaires ».

Participation gratuite, mais uniquement sur inscription à l’adresse suivante :
http://www.senat.fr/colloques/echanges_commerciaux_iran.html
Les inscriptions sont prises par ordre d’arrivée, dans la limite des places disponibles
Une pièce d’identité sera demandée à l’entrée du Palais du Luxembourg
Pour tous renseignements : iran.economie (at) gmail.com